Chapitre 2


Ograbas senti la rage monter en lui, personne ne touchera son enfant bien aimer se dit-il.
Ograbas saisit l’épée d’un des gardes et fonça sur l’un des individus afin de sauver son fils des griffes de ceux-ci. L’inconnu s’interposa, dégaina son épée et se prépara à l’affrontement. Son épée noir comme la nuit brilla d’une aura rouge sang ce qui terrifia encore plus la population ainsi que les gardes qui ne réagissaient pas, paralysés par la peur.
Un combat terrible s’engagea alors entre les deux hommes et l’inconnu para et attaqua avec une rapidité affolante et commença à prendre l’avantage. L’aura de son épée frôla très légèrement le bras d’Ograbas et d’un seul coup celui-ci tomba genou à terre en hurlant de douleur. Sur le bras de celui-ci une tache noir apparu et une horrible sensation de brûlure parcourras son bras tout entier ce qui lui fit lâcher son épée.
Lumita accourra vers lui, elle lui parla dans une langue étrange et son corps se mit à briller. Sous les yeux de tout le monde elle se transforma, ses oreilles deviennent pointus, ses cheveux ainsi que les yeux deviennent d’un bleu intense puis une logue robe d’un blanc immaculé la revêtit, et un étrange sceau apparait sur son front.
– Une elfe, tiens donc ! Dis l’inconnu.
La foule est subjuguer par ce qu’il vient de se passer et tout le monde attend de voir la suite des évènements.
Elle posa ses mains sur le bras de son mari tout en récitant une formule et celui-ci guéri immédiatement. Il reprit son épée, se remit debout frais comme au début du combat.
-Ce combat va être rude, je n’ai pas le choix Lumita je vais devoir l’utiliser dis Ograbas d’un ton inquiet.
Elle acquiesça de la tête tout en tremblant et personne ne compris ce qu’il voulait dire.
Ograbas planta alors son épée dans le sol et récita une formule :
– Aolis ate iom at vitesso, Aolis ate iom at forssa.
Tout à coup Ograbas saisit son épée avec une vitesse fulgurante et une fois dans sa main celle-ci se met à briller d’une aura blanche immaculé. Il fonça alors sur l’inconnu si vite que juste un nuage de poussière est visible lors de ce déplacement. Celui-ci à tous juste le temps de parer le coup qui arriva avec une telle vitesse que cela le projeta cinq mètre en arrières, sent suis un combat magnifique, les épées s’entrechoquaient en faisant des étincelles lors du contact des deux auras. Avec sa vitesse Ograbas était en train de renverser le combat à son avantage, grâce à cela il arriva à lui entailler profondément la jambe droite et lui asséna un violent coup dans la mâchoire qui le fit tomber à terre.
Ses compagnons étonnés que leur chef soit en si grande difficulté viennent immédiatement lui prêter main forte. S’ensuit esquives, entrechoquements des armes, coup de poings et de pieds. A cause du surnombre Ograbas est en difficulté maintenant, il jeta un rapide coup d’œil en direction de Dawnwolf et repartis de plus belle dans la bataille.
Il décida de les prendre un par un, le premier combattant se précipita sur Ograbas et lui assena un grand coup avec l’intention de briser son épée. Heureusement son attaque échoua Ograbas esquiva de justesse et riposta immédiatement. Son adversaire réussi a paré l’attaque, puis, par une série de fentes successives, il essaya de l’embrocher. Ograbas se baissa et lui transperça le corps. Le deuxième misa sur sa vitesse. Il commença à se battre mais ses gestes reproduisaient trop des enchainements appris par cœur. Ograbas étudiait chacun de ses mouvements et d’un seul coup, il bloqua l’épée ennemie au sol, puis d’un retournement de son corps lui trancha la tête. S’ensuit le troisième combat ou malheureusement il se retrouva a terre suite a un coup de poing dans la mâchoire et se faisant entailler la jambe.
Son adversaire sur de sa victoire s’approcha pour lui assener le coup final mais Ograbas lui transperça le ventre avec son épée dans un ultime effort et celui-ci meure sur le coup de cette empalement. Il ne resta que le chef inconnu à combattre et les deux adversaires sont dans un sale état. Ils se relèvent pour ce dernier combat, recommençant se ballet d’entrechoquement d’épée tout le monde retiens son souffle en attendant de savoir qui va gagner. Ograbas s’aidant de la force de son adversaire, il se propulse en avant avec désespoir. Son adversaire ne comprit pas à temps : Ograbas lui assena un coup de poing et lui trancha la gorge.
Un brouhaha admiratif parcourut la foule : Ograbas était bien le meilleur combattant. Des applaudissements suivis de cri de joie emplirent la ville entière, mais tout à coup…
La joie se transforma en hurlement et la peur se lisait sur tous les visages, Ograbas se demanda se qu’il ce passait.
Le corps du chef des intrus se mit à l’éviter puis des éclairs parcourut son corps, ses blessures se refermèrent même sa gorge. Un rire diabolique se fit entendre et le chef se tenait sur ses pieds frais comme si rien n’avait eu lieu.
Il bondit sur Ograbas et le bruit de lames qui se heurtent repris de plus belle, tout devint sombre et les yeux rouges de l’intrus se mirent à briller d’une lueur sinistre. En un battement de cils : l’intrus transperça Ograbas de part en part.
Dawnwolf vit son père s’effondrer sur le sol comme une carcasse vide, son sang se répandre sur le pavé de la ville, le « »démon » arracher son épée du corps sans vie.
Dawnwolf ne ressentit rien. Il regarda simplement la scène, les yeux écarquillés et les membres paralysés.
Puis vint une énorme vague de désespoir, et juste après, une colère animale, qu’il n’avait jamais éprouvée jusqu’ici. La marque sur son front se mit a luire et des dessins commença à se former sur corps.
Sa mère ressentis cette aura d’énergie qui la fit trembler de peur. Ni une ni deux elle s’interposa entre son fils et le tueur de son mari.
Elle parla dans une langue inconnu de tous, se mit a briller d’une aura blanche comme la neige et propulsa toute cette énergie sur le tueur qui disparu dans un énorme fracas d’éclair, puis, s’écroula évanouie.
Quand Dawnwolf vit cela il se calma, les disparurent et la marque s’arrêta de luire, les habitants vinrent porter secours a Dawnwolf et sa mère et les transporta dans la maison de l’Ancien sur sa demande.
Ensuite ils transporta le corps d’Ograbas dans la chapelle et les gardes s’occupèrent des corps des inconnus gisant sur le sol dans leur sang.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s